Catégories
News
Tous les documents pour la conférence en ligne « Didactique des domaines professionnels en Suisse » du 21 mai 2021

En collaboration avec l’IFFP, la SGAB a organisé la conférence en ligne « Didactique des domaines professionnels en Suisse ». Des présentations issues de la pratique et de l’université ainsi que des ateliers à choix individuel ont donné un aperçu de l’état actuel de la « Didactique des domaines professionnels en Suisse ».  

Catégories
La SRFP a décerné pour la première fois un prix pour la formation professionnelle News
Realto réunit les lieux d‘apprentissage

SRFP, le 27.11.2020. À travers la remise d’un prix de reconnaissance, la Société suisse pour la recherche appliquée en matière de formation professionnelle (SRFP) encourage le transfert de la recherche de qualité en matière de formation professionnelle vers la pratique. Le premier lauréat de ce prix est le projet Realto. Cet espace numérique est un point de rencontre entre l’école professionnelle et la pratique professionnelle. La remise du prix a eu lieu le 27 novembre 2020.

Nouvelles entrées de Transfert, Formation professionnelle dans la recherche et la pratique
Catégories
Andreas Pfister à propos de son nouveau livre publié chez hep Verlag : « Neue Schweizer Bildung » 2/2022
« Nous ne formons pas assez les jeunes »

On ne peut pas lui reprocher de redouter la confrontation : Andreas Pfister est professeur de gymnase et auteur. Il y a quatre ans, il exigeait la « maturité pour tous ». Aujourd’hui, dans son nouveau livre, il fournit d’autres arguments pour illustrer ce postulat. Qu’est-ce qui motive Andreas Pfister ? Le marché du travail a besoin de davantage de personnes diplômées d’universités, répond-il. Et le chemin est encore long avant que l’on puisse parler d’égalité en matière d’éducation.

Catégories
Enquête dans le canton de Genève auprès de 478 apprenti-es 2/2022
Le sexisme et l’homophobie provoquent-ils des ruptures d’apprentissage ?

Chaque année, entre 20% et 25% des contrats d’apprentissage sont résiliés avant leur terme, ce qui précarise le parcours des jeunes concerné-es. La présente recherche aborde une thématique encore peu étudiée voire négligée dans la recherche en formation professionnelle : celle de l’impact de l’orientation sexuelle sur les trajectoires de formation. Elle analyse dans quelle mesure le vécu ou l’anticipation de discriminations sexistes et / ou homophobes par des apprenti-es peut amener celles-ci et ceux-ci à vouloir interrompre leur formation professionnelle. Les résultats de cette recherche montrent que le vécu de discriminations homophobes explique de manière significative l’intention d’arrêter l’apprentissage, et cela dans toutes les filières de formation étudiées.

Par Lavinia Gianettoni
Catégories
Les personnes formatrices d’apprenti·e·s en entreprise 2/2022
Une diversité de postures face à la formation

En dépit du rôle central qu’elles exercent dans le système de formation professionnelle duale, les personnes formatrices d’apprenti·e·s en entreprise (FEE) font l’objet de peu d’études. En mettant en évidence la diversité du rapport que ces personnes entretiennent avec leur fonction, une récente thèse de doctorat vise à combler ce manque (Besozzi, 2022). Dans ce travail, une typologie basée sur deux axes d’analyse – la satisfaction dans la fonction formatrice (faible ou forte) et la représentation des apprenti·e·s (élèves ou travailleurs ou travailleuses) – est proposée. Quatre profils idéaux-typiques de FEE émergent : les « entrepreneur·e·s de soi », les « garant·e·s du métier », les « reconverti·e·s » et les « résigné·e·s ». Cette typologie permet de saisir finement les finalités que les formateurs et formatrices attribuent à la formation des jeunes et les choix en matière d’accompagnement pédagogique. Elle permet également d’envisager des recommandations destinées aux institutions impliquées dans la formation initiale duale.

Par Roberta Besozzi
Catégories
Évaluation de l’aptitude aux études des titulaires d’une maturité professionnelle 2/2022
Comment les titulaires d’une maturité professionnelle maîtrisent-ils les études HES ?

La maturité professionnelle (MP) est la voie d’accès principale vers les hautes écoles spécialisées (HES). Le plan d’études cadre a été révisé en 2012. Une étude a été récemment réalisée sur l’aptitude aux études des titulaires d’une maturité professionnelle (MP) et sur les possibilités d’améliorer la MP à l’avenir. Sur la base d’enquêtes menées auprès d’une cohorte d’étudiants HES en 2019 et de responsables de filières bachelor HES, cette étude montre d’une part quels facteurs de la formation préalable jouent un rôle pour la réussite des études. L’étude met en évidence des différences entre les domaines d’études. Par ailleurs, elle identifie un potentiel d’optimisation, en particulier dans les branches fondamentales. Une interview de Christof Spöring, président de la CFMP, montre comment les politiques traitent cette question (tout en bas).

Par Flavia Amann, Nicole Kaiser & Barbara Haering
Catégories
Voies de formation et employabilité – nouveaux résultats de recherche 2/2022
La formation professionnelle fait des carrières

La comparaison de tous les niveaux de formation montre que les diplômes de la formation professionnelle supérieure sont les plus recherchés sur le marché de l’emploi, davantage que les diplômes universitaires. C’est ce que prouve un travail de recherche effectué par la Haute école fédérale HEFP sur mandat du SECO. Par ailleurs, les diplômés et diplômées des hautes écoles ayant accompli un apprentissage professionnel au préalable sont plus rapidement ancrés dans le métier après les études et accèdent plus rapidement à des fonctions dirigeantes. Ces résultats surprennent et s’écartent de l’opinion courante sur la pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Pour les parents, le corps enseignant, l’orientation professionnelle et les jeunes, ils sont fondamentaux pour le choix des parcours de formation.

Par Rudolf H. Strahm
Catégories
Conditions de réussite et résultats d'une étude de bonnes pratiques 2/2022
Comment les lieux de formation pourraient mieux coopérer

Une coopération réussie entre les lieux de formation est considérée comme un prérequis essentiel pour une qualité élevée de la formation. Elle change toutefois dans le cadre de la transformation numérique. Le projet « Modèles d’avenir pour la collaboration entre les lieux de formation » soutenu par le SEFRI a examiné les potentiels de la numérisation avancée (Data Analytics et intelligence artificielle (IA)) pour la coopération entre les lieux de formation. Dans une première phase, on a déterminé les facteurs de succès et bonnes pratiques pour une coopération réussie entre les lieux de formation. Les principaux résultats sont esquissés dans cet article.

Par & Sabine Seufert
Catégories
Formation professionnelle intégrant des études supérieures à la Berufliche Hochschule Hamburg (BHH) 2/2022
New kid on the block

Depuis août 2021, une centaine de jeunes adultes suivent une « formation professionnelle intégrant des études supérieures » à la « Berufliche Hochschule Hamburg » (haute école professionnelle de Hambourg) nouvellement créée à cet effet. Dans cinq filières à l’heure actuelle, elle permet aux étudiants et étudiantes d’entamer tout d’abord une formation professionnelle duale et de suivre en même temps des modules d’un cursus de bachelor en rapport avec leur spécialité. Au bout de 18 mois au plus tard, ils décident s’ils veulent poursuivre la formation professionnelle, les études ou les deux. Ce modèle évite les difficultés des mises en œuvre actuelles des études duales. Les fondateurs espèrent qu’il renforcera la formation professionnelle duale, qui est sous pression en Allemagne.

Par Dieter Euler
Catégories
Étude TREE : premiers résultats sur les parcours de formation post-obligatoires des jeunes ayant terminé l’école obligatoire en 2016 2/2022 2/2022
L’école – et après ?

De plus en plus de jeunes accomplissent une formation générale, tandis que la part de ceux qui entreprennent une formation professionnelle initiale diminue. Les jeunes femmes et les élèves de Suisse romande sont particulièrement attirés par les gymnases ou les écoles de culture générale. C’est ce qu’indiquent les premiers résultats de l’enquête longitudinale auprès de la seconde cohorte TREE, qui a terminé la scolarité obligatoire en 2016. En comparaison avec la première cohorte TREE de l’année 2000, l’importance de l’origine sociale et du type d’école fréquenté au degré secondaire I pour le parcours de formation consécutif reste élevée. Par ailleurs, malgré des conditions changées sur le marché des places d’apprentissage, plus d’un cinquième des jeunes se retrouvent toujours encore au départ dans une solution transitoire.

Par Thomas Meyer & Andrés Gomensoro
Catégories
Nouveau livre aux éditions hep 2/2022
Une école sans notes

Vous souvenez-vous comment vous avez appris à lire ? Ou à jongler ? À programmer, cuisiner, courir ou pêcher ? Si oui, vous en avez certainement aussi gardé des souvenirs d’échecs, de réussites et de joies face à ce que vous arriviez à faire. Mais sans doute guère d’évaluations. Des processus d’apprentissage efficaces ont beaucoup à voir avec le développement, l’encouragement, la culture de l’erreur et l’expérience vécue des compétences – et pratiquement rien avec des évaluations. – Un plaidoyer en faveur de la suppression des notes à l’école.

Par Björn Nölte
Catégories
Les jeunes venus d’Ukraine avant le triage gymnase-formation professionnelle 2/2022
Réfugiés en Suisse – et à présent un apprentissage ?

En raison de la guerre en Ukraine, selon l’estimation des cantons, environ 300 000 personnes arriveront en Suisse d’ici la fin de l’année. Beaucoup d’entre elles fréquentaient jusqu’alors un gymnase dans leur pays. Quelles possibilités s’ouvrent à ces jeunes en Suisse ? Que peut leur proposer la formation professionnelle ? Dans un entretien avec Transfert, Peter Marbet (CSFP) affirme clairement que d’importants aiguillages individuels seront posés pour les personnes concernées au cours des prochains mois. Les cantons décident de l’orientation vers une école de formation générale ou vers des voies alternatives.

Catégories
Evaluation du projet « kabel » dans les écoles professionnelles du canton de Zurich 2/2022
Les jeunes ont besoin de conseils

L’apprentissage professionnel n’est pas une voie facile à suivre pour tous les jeunes. Des difficultés à l’école et en entreprise, mais aussi des problèmes de santé ou familiaux les obligent à chercher conseil. « kabel », service spécialisé des deux Églises nationales, s’occupe de ces jeunes dans le canton de Zurich depuis plus de 30 ans. L’offre a été élargie à quatre écoles professionnelles dans le cadre d’un projet. Une évaluation montre que les besoins sont élevés et que les utilisateur.trice.s sont très satisfaits. Cela pose donc la question de savoir si des offres de ce genre ne seraient pas utiles dans toutes les écoles professionnelles.

Par Silvia Pool Maag
Catégories
Les jeunes en formation professionnelle initiale et à l’école d’enseignement général 2/2022
Lorsque l’environnement d’apprentissage est favorable, la disposition à l’effort augmente

La disposition à l’effort des jeunes lors du passage au degré secondaire II est une condition importante pour le succès de la formation. Il est toutefois étonnant qu’il n’existe guère d’études sur la question de savoir de quoi dépend la disposition à l’effort dans l’entreprise formatrice, à l’école professionnelle et à l’école postobligatoire d’enseignement général. De nouveaux résultats du projet WiSel montrent qu’une auto-efficacité élevée avant la transition et de bonnes relations avec les formateurs ou formatrices et les enseignants ou enseignantes favorisent la disposition à l’effort après le passage au degré secondaire II.

Par Markus Neuenschwander, Lukas Ramseier & Jan Hofmann
Catégories
Grâce à movetia, des apprentis en logistique passent trois semaines en allemagne 2/2022
« Avec Jever, j’ai gagné le gros lot »

Aller à l’étranger au cours de l’apprentissage – c’est un rêve que la logisticienne Maria Schmid a pu réaliser il y a un peu plus de deux ans. Avec d’autres apprentis et apprenties du centre de formation professionnelle IDM à Thoune, elle est partie pour trois semaines à Jever, où elle a continué à travailler comme apprentie. Grâce à l’allègement des mesures anti-Covid, l’école entend reprendre cette année la coopération avec l’école partenaire allemande.

Par Daniel Fleischmann
Catégories
Formation professionnelle initiale en maçonnerie 2/2022
Conditions de formation du point de vue des apprenti-e-s

La pénurie de main-d’œuvre qualifiée est forte dans de nombreux métiers manuels, notamment dans la maçonnerie. Beaucoup d’entreprises parviennent de moins en moins bien à trouver et à garder des apprenti-e-s. Le nombre d’apprenti-e-s maçons (CFC) a diminué d’un quart entre 2015 et 2020 (OFS 2021). Un travail manuel exécuté en extérieur, dans des conditions météorologiques parfois difficiles, manque peut-être d’attrait auprès des jeunes. Une étude qualitative mené par la HEFP auprès de futurs maçons et futures maçonnes a révélé que les jeunes s’épanouissent dans ce métier et apprennent vite à s’accommoder de conditions de travail exigeantes. Cependant, les conditions de formation dans les entreprises sont parfois jugées difficiles. Elles ne dépendent pas seulement de l’entreprise formatrice, mais aussi de spécificités sectorielles.

Par Kerstin Duemmler, Alexandra Felder & Isabelle Caprani
Catégories
Le « paradoxe de l’égalité des sexes » 2/2022
Les femmes évitent les métiers techniques – à cause de la prospérité

En Suisse, la part des femmes dans les filières d’études techniques ou mathématiques est de 22 % ; au Maroc, elle est de 45 %. La raison de cette différence peut sembler paradoxale : plus un pays est riche et égalitaire, moins les femmes travaillent dans des métiers techniques. La science parle ici du « paradoxe de l’égalité des sexes ». Un projet de recherche explique la cause de ce phénomène. Lorsque la prospérité augmente, l’avantage supplémentaire en termes de revenu diminue, tandis que les coûts identitaires augmentent pour les femmes dans les disciplines MINT. C’est pourquoi beaucoup de femmes choisissent de ne pas étudier ces disciplines. Les auteures de l’étude proposent des voies qui pourraient permettre de sortir de ce paradoxe.

Par Louisa Hizli, Annina Mösching & Margit Osterloh