Catégories
News
Tous les documents pour la conférence en ligne « Didactique des domaines professionnels en Suisse » du 21 mai 2021

En collaboration avec l’IFFP, la SGAB a organisé la conférence en ligne « Didactique des domaines professionnels en Suisse ». Des présentations issues de la pratique et de l’université ainsi que des ateliers à choix individuel ont donné un aperçu de l’état actuel de la « Didactique des domaines professionnels en Suisse ».  

Catégories
La SRFP a décerné pour la première fois un prix pour la formation professionnelle News
Realto réunit les lieux d‘apprentissage

SRFP, le 27.11.2020. À travers la remise d’un prix de reconnaissance, la Société suisse pour la recherche appliquée en matière de formation professionnelle (SRFP) encourage le transfert de la recherche de qualité en matière de formation professionnelle vers la pratique. Le premier lauréat de ce prix est le projet Realto. Cet espace numérique est un point de rencontre entre l’école professionnelle et la pratique professionnelle. La remise du prix a eu lieu le 27 novembre 2020.

Nouvelles entrées de Transfert, Formation professionnelle dans la recherche et la pratique
Catégories
Nouvelle étude de l’EPF de Zurich sur le comportement en matière de recrutement 3/2022
Une formation professionnelle est souvent un avantage dans les processus de recrutement

La formation d’une personne joue un rôle déterminant dans sa réussite sur le marché du travail. Pour la Suisse, des études montrent que la réussite sur le marché du travail des personnes avec une formation professionnelle est comparable à celles des personnes avec une formation générale ou académique. Pour déterminer laquelle de ces filières de formation est privilégiée dans les processus de recrutement, nous avons interrogé 2384 employeurs en Suisse à propos de leurs préférences dans le processus de recrutement. Nos résultats montrent que les employeurs préfèrent, pour les postes de débutants, des candidates et candidats ayant une formation professionnelle à ceux ayant une maturité gymnasiale. Pour les postes supérieurs, cette préférence dépend du poste mentionné dans l’offre d’emploi : pour un poste dans la direction des ventes, on privilégie des personnes avec une formation professionnelle supérieure, tandis que pour un poste dans la direction informatique, les candidat-e-s avec un diplôme académique sont préférés. Par ailleurs, les employeurs qui sont davantage familiarisés avec le système de formation professionnelle ont souvent une préférence plus marquée pour les diplômes de cette filière.

Par Ladina Rageth & Aranya Sritharan
Catégories
Enquête dans le canton de Genève auprès de 478 apprenti-es 2/2022
Le sexisme et l’homophobie provoquent-ils des ruptures d’apprentissage ?

Chaque année, entre 20% et 25% des contrats d’apprentissage sont résiliés avant leur terme, ce qui précarise le parcours des jeunes concerné-es. La présente recherche aborde une thématique encore peu étudiée voire négligée dans la recherche en formation professionnelle : celle de l’impact de l’orientation sexuelle sur les trajectoires de formation. Elle analyse dans quelle mesure le vécu ou l’anticipation de discriminations sexistes et / ou homophobes par des apprenti-es peut amener celles-ci et ceux-ci à vouloir interrompre leur formation professionnelle. Les résultats de cette recherche montrent que le vécu de discriminations homophobes explique de manière significative l’intention d’arrêter l’apprentissage, et cela dans toutes les filières de formation étudiées.

Par Lavinia Gianettoni
Catégories
Les personnes formatrices d’apprenti·e·s en entreprise 2/2022
Une diversité de postures face à la formation

En dépit du rôle central qu’elles exercent dans le système de formation professionnelle duale, les personnes formatrices d’apprenti·e·s en entreprise (FEE) font l’objet de peu d’études. En mettant en évidence la diversité du rapport que ces personnes entretiennent avec leur fonction, une récente thèse de doctorat vise à combler ce manque (Besozzi, 2022). Dans ce travail, une typologie basée sur deux axes d’analyse – la satisfaction dans la fonction formatrice (faible ou forte) et la représentation des apprenti·e·s (élèves ou travailleurs ou travailleuses) – est proposée. Quatre profils idéaux-typiques de FEE émergent : les « entrepreneur·e·s de soi », les « garant·e·s du métier », les « reconverti·e·s » et les « résigné·e·s ». Cette typologie permet de saisir finement les finalités que les formateurs et formatrices attribuent à la formation des jeunes et les choix en matière d’accompagnement pédagogique. Elle permet également d’envisager des recommandations destinées aux institutions impliquées dans la formation initiale duale.

Par Roberta Besozzi
Catégories
Évaluation de l’aptitude aux études des titulaires d’une maturité professionnelle 2/2022
Comment les titulaires d’une maturité professionnelle maîtrisent-ils les études HES ?

La maturité professionnelle (MP) est la voie d’accès principale vers les hautes écoles spécialisées (HES). Le plan d’études cadre a été révisé en 2012. Une étude a été récemment réalisée sur l’aptitude aux études des titulaires d’une maturité professionnelle (MP) et sur les possibilités d’améliorer la MP à l’avenir. Sur la base d’enquêtes menées auprès d’une cohorte d’étudiants HES en 2019 et de responsables de filières bachelor HES, cette étude montre d’une part quels facteurs de la formation préalable jouent un rôle pour la réussite des études. L’étude met en évidence des différences entre les domaines d’études. Par ailleurs, elle identifie un potentiel d’optimisation, en particulier dans les branches fondamentales. Une interview de Christof Spöring, président de la CFMP, montre comment les politiques traitent cette question (tout en bas).

Par Flavia Amann, Nicole Kaiser & Barbara Haering
Catégories
Conditions de réussite et résultats d'une étude de bonnes pratiques 2/2022
Comment les lieux de formation pourraient mieux coopérer

Une coopération réussie entre les lieux de formation est considérée comme un prérequis essentiel pour une qualité élevée de la formation. Elle change toutefois dans le cadre de la transformation numérique. Le projet « Modèles d’avenir pour la collaboration entre les lieux de formation » soutenu par le SEFRI a examiné les potentiels de la numérisation avancée (Data Analytics et intelligence artificielle (IA)) pour la coopération entre les lieux de formation. Dans une première phase, on a déterminé les facteurs de succès et bonnes pratiques pour une coopération réussie entre les lieux de formation. Les principaux résultats sont esquissés dans cet article.

Par & Sabine Seufert
Catégories
Étude TREE : premiers résultats sur les parcours de formation post-obligatoires des jeunes ayant terminé l’école obligatoire en 2016 2/2022 2/2022
L’école – et après ?

De plus en plus de jeunes accomplissent une formation générale, tandis que la part de ceux qui entreprennent une formation professionnelle initiale diminue. Les jeunes femmes et les élèves de Suisse romande sont particulièrement attirés par les gymnases ou les écoles de culture générale. C’est ce qu’indiquent les premiers résultats de l’enquête longitudinale auprès de la seconde cohorte TREE, qui a terminé la scolarité obligatoire en 2016. En comparaison avec la première cohorte TREE de l’année 2000, l’importance de l’origine sociale et du type d’école fréquenté au degré secondaire I pour le parcours de formation consécutif reste élevée. Par ailleurs, malgré des conditions changées sur le marché des places d’apprentissage, plus d’un cinquième des jeunes se retrouvent toujours encore au départ dans une solution transitoire.

Par Thomas Meyer & Andrés Gomensoro
Catégories
Evaluation du projet « kabel » dans les écoles professionnelles du canton de Zurich 2/2022
Les jeunes ont besoin de conseils

L’apprentissage professionnel n’est pas une voie facile à suivre pour tous les jeunes. Des difficultés à l’école et en entreprise, mais aussi des problèmes de santé ou familiaux les obligent à chercher conseil. « kabel », service spécialisé des deux Églises nationales, s’occupe de ces jeunes dans le canton de Zurich depuis plus de 30 ans. L’offre a été élargie à quatre écoles professionnelles dans le cadre d’un projet. Une évaluation montre que les besoins sont élevés et que les utilisateur.trice.s sont très satisfaits. Cela pose donc la question de savoir si des offres de ce genre ne seraient pas utiles dans toutes les écoles professionnelles.

Par Silvia Pool Maag
Catégories
Les jeunes en formation professionnelle initiale et à l’école d’enseignement général 2/2022
Lorsque l’environnement d’apprentissage est favorable, la disposition à l’effort augmente

La disposition à l’effort des jeunes lors du passage au degré secondaire II est une condition importante pour le succès de la formation. Il est toutefois étonnant qu’il n’existe guère d’études sur la question de savoir de quoi dépend la disposition à l’effort dans l’entreprise formatrice, à l’école professionnelle et à l’école postobligatoire d’enseignement général. De nouveaux résultats du projet WiSel montrent qu’une auto-efficacité élevée avant la transition et de bonnes relations avec les formateurs ou formatrices et les enseignants ou enseignantes favorisent la disposition à l’effort après le passage au degré secondaire II.

Par Markus Neuenschwander, Lukas Ramseier & Jan Hofmann
Catégories
Formation professionnelle initiale en maçonnerie 2/2022
Conditions de formation du point de vue des apprenti-e-s

La pénurie de main-d’œuvre qualifiée est forte dans de nombreux métiers manuels, notamment dans la maçonnerie. Beaucoup d’entreprises parviennent de moins en moins bien à trouver et à garder des apprenti-e-s. Le nombre d’apprenti-e-s maçons (CFC) a diminué d’un quart entre 2015 et 2020 (OFS 2021). Un travail manuel exécuté en extérieur, dans des conditions météorologiques parfois difficiles, manque peut-être d’attrait auprès des jeunes. Une étude qualitative mené par la HEFP auprès de futurs maçons et futures maçonnes a révélé que les jeunes s’épanouissent dans ce métier et apprennent vite à s’accommoder de conditions de travail exigeantes. Cependant, les conditions de formation dans les entreprises sont parfois jugées difficiles. Elles ne dépendent pas seulement de l’entreprise formatrice, mais aussi de spécificités sectorielles.

Par Kerstin Duemmler, Alexandra Felder & Isabelle Caprani
Catégories
Le « paradoxe de l’égalité des sexes » 2/2022
Les femmes évitent les métiers techniques – à cause de la prospérité

En Suisse, la part des femmes dans les filières d’études techniques ou mathématiques est de 22 % ; au Maroc, elle est de 45 %. La raison de cette différence peut sembler paradoxale : plus un pays est riche et égalitaire, moins les femmes travaillent dans des métiers techniques. La science parle ici du « paradoxe de l’égalité des sexes ». Un projet de recherche explique la cause de ce phénomène. Lorsque la prospérité augmente, l’avantage supplémentaire en termes de revenu diminue, tandis que les coûts identitaires augmentent pour les femmes dans les disciplines MINT. C’est pourquoi beaucoup de femmes choisissent de ne pas étudier ces disciplines. Les auteures de l’étude proposent des voies qui pourraient permettre de sortir de ce paradoxe.

Par Louisa Hizli, Annina Mösching & Margit Osterloh
Catégories
Recherche sur le rapport entre la personnalité et la performance professionnelle 1/2022
Recherche d’une personnalité appropriée

Dans des champs d’application tels que la sélection du personnel ou l’orientation professionnelle et de carrière, l’adéquation entre la personne et l’environnement professionnel joue un rôle central. Il s’agit entre autres de savoir dans quelle mesure la personnalité d’une personne donnée convient au métier, au poste ou à l’entreprise. Une adéquation élevée est souhaitable, puisqu’elle devrait avoir un impact favorable sur la satisfaction et la performance professionnelle. De nombreuses études ont examiné l’influence de la personnalité sur la performance professionnelle. Une méta-analyse publiée récemment montre que dans divers groupes de métiers, différents traits de personnalité peuvent aider à gérer les exigences avec succès et à faire preuve d’une bonne performance. Ces constats ne sont pas uniquement pertinents pour identifier les candidats les plus appropriés lors de la sélection du personnel. Dans l’orientation professionnelle et de carrière également, le profil de personnalité peut constituer une base pour l’autoréflexion et le développement individuel.

Par Angelika Kornblum
Catégories
Nouvelles études de la swiss leading house «vpet-econ» (Université de Zurich) 1/2022
Les hautes écoles spécialisées accélèrent l’innovation régionale – mais pas dans la même mesure partout

Dans la théorie et la pratique économiques, on s’accorde largement à considérer que la formation d’une manière générale, et la formation tertiaire en particulier, constituent un prérequis fondamental pour l’innovation. Mais puisque ce débat est fortement marqué par l’influence anglo-saxonne, on n’a encore guère déterminé jusqu’à présent le rôle de la formation tertiaire d’orientation professionnelle dans les hautes écoles spécialisées (HES), qui font de la recherche appliquée et se concentrent sur les étudiants et étudiantes ayant accompli une formation professionnelle initiale. Une série d’études de la «Swiss Leading House VPET-ECON», qui examine la création de HES depuis le milieu des années 1990 en Suisse, fournit à présent de premiers renseignements sur la manière dont et les conditions dans lesquelles les HES influencent les activités d’innovation régionales dans les domaines «mathématiques, informatique, sciences naturelles et technique» (MINT). En résumé, on constate deux choses: premièrement, la création des HES a un impact favorable sur l’activité d’innovation régionale; deuxièmement, ces impacts favorables sur l’innovation sont particulièrement puissants dans des régions avec un marché du travail régional important, dense et présentant une forte intensité high tech. On peut déduire de ces constats des recommandations politiques concrètes pour le développement (régional) du paysage des HES en Suisse.

Par Tobias Schlegel, Patrick Lehnert & Uschi Backes-Gellner
Catégories
ÉVALUER LA PROFESSIONNALITÉ 1/2022
Formation professionnelle: mieux évaluer c’est révolutionner la professionnalisation

Aujourd’hui plus que jamais, la formation est en voie de se repositionner : cours à distance, délocalisation du lieu de formation, apprentissage en autodidacte, etc. Les acteurs de l’évaluation font face à des transformations sociétales qui bouleversent la façon dont peut être reconnue la professionnalité. La qualité même d’être « professionnel-le » est redéfinie, notamment par la numérisation. Que veut-on réellement évaluer ? Qu’est-ce qui rend plus professionnel ? Le diplôme est-il encore nécessaire ? Sous la direction de Christophe Gremion et Cathal de Paor, un ouvrage récent publie plusieurs articles regroupés selon trois thématiques fondamentales en matière d’évaluation  : les moyens d’évaluation de la professionnalité, les processus de la professionnalisation, l’identification d’indicateurs de la professionnalisation.

Par Jean Matter
Catégories
Possibilités et limites de la coopération entre les lieux de formation dans la formation interentreprises 1/2022
Le troisième lieu de formation

La formation professionnelle duale est en réalité triale: avec les cours interentreprises, il y a aux côtés des entreprises et des écoles professionnelles un troisième lieu de formation, non moins important. Une étude de la Haute école pédagogique s’est penchée sur ses tâches et en décrit les quatre principales fonctions pédagogiques: initiation, standardisation, application, réflexion. Mais comment gère-t-on dans ces cours le niveau de connaissances hétérogène des apprenant/e/s? Comment coopèrent les trois lieux de formation? L’étude apporte à cette question une réponse pragmatique: pour la formation interentreprises, on aura déjà beaucoup gagné si les contenus de formation sont bien harmonisés entre les lieux de formation à l’échelle fédérale, si les CIE s’alignent encore plus sur le niveau d’apprentissage individuel des apprenti/e/s et si les lieux de formation s’informent mutuellement de manière efficace et effective sur les résultats obtenus, notamment au moyen des technologies numériques disponibles.

Par Markus Maurer
Catégories
La surveillance et l’accompagnement de l'apprentissage en comparaison cantonale 1/2022
Des prestations inégales pour les apprenti-e-s et les entreprises?

Les rapports de formation entre apprenti-e-s et personnes formatrices ne sont pas toujours dénués de problèmes. Alors que les apprenti-e-s ont tendance à regretter le manque d’accompagnement dans l’entreprise, les responsables de la formation professionnelle déplorent parfois le manque de motivation des jeunes. En de pareilles circonstances, les deux parties peuvent s’adresser au service cantonal en charge de la surveillance et de l’accompagnement de l’apprentissage. Une étude menée par la HEFP relève toutefois une mise en œuvre très hétérogène de cette surveillance, ce qui pose des questions de fond sur l’égalité des prestations, la qualité et la professionnalisation.

Par Kerstin Duemmler & Isabelle Caprani
Catégories
Participation des entreprises à la formation dans les régions linguistiques 1/2022
La Suisse alémanique se fie davantage aux entreprises que la Suisse romande

La volonté des entreprises d’offrir une formation varie d’une région à l’autre en Suisse. Cette différence se manifeste tout particulièrement entre les régions linguistiques, la participation des entreprises à la formation étant plus forte en Suisse alémanique qu’en Suisse romande. Cette situation n’est pas imputable à des incitations financières différentes, qui jouent sinon un rôle important pour pousser les entreprises à former. Dans un article récemment publié (Aepli et al. 2021), nous proposons par conséquent une explication complémentaire : des différences culturelles dans des normes locales.

Par Manuel Aepli, Andreas Kuhn & Jürg Schweri
Catégories
État actuel de la numérisation dans les écoles suisses 1/2022
Formation professionnelle numérique: de grandes lacunes

La numérisation n’a pas attendu la fermeture des écoles due au Covid-19 survenue au printemps 2020 pour changer la manière d’apprendre, d’enseigner et de vivre dans les écoles. L’importance des technologies numériques pour la structuration et l’organisation des institutions, des contenus et des interactions dans le système éducatif ne fait que croître depuis des années. Mandatée par la Confédération et les cantons, l’agence spécialisée Educa a résumé pour la première fois l’état actuel des connaissances et des effets de la numérisation dans le système éducatif de la Suisse – du degré primaire au degré secondaire II.

Par Benjamin Volland
Catégories
La formation professionnelle dans la polarité entre la Confédération et les cantons 1/2022
Une barrière de rösti ou de polenta dans notre système de formation?

En Suisse alémanique, 64% des jeunes accomplissent un apprentissage. Il en va tout à fait différemment en Suisse romande, où ce n’est même pas le cas de la moitié des élèves d’une année. Un projet de recherche financé par le Fonds national suisse a cherché à en déterminer les raisons. Cet article montre à l’exemple de trois cantons (ZH, GE, TI) que d’importants aiguillages politiques ont été posés au début des années 60, entre autres avec l’exécution de la nouvelle loi sur la formation professionnelle. Tandis que l’on a laissé dans le canton de Zurich l’initiative aux associations professionnelles qui ont participé dans une large mesure à l’organisation de la formation professionnelle cantonale, on a considéré dans le canton de Genève la formation professionnelle comme partie d’un système éducatif d’ensemble avec des objectifs politiques et sociaux.

Par Philipp Gonon & Lorenzo Bonoli
Catégories
RECRUTEMENT DES APPRENTIS 3/2021
Quand «être du coin» permet d’accéder à une place d’apprentissage

Recruter un-e apprenti-e qui pourra s’épanouir durant sa formation est un enjeu délicat pour les entreprises. Pourtant, certaines d’entre elles ont fait le choix d’innover, en ouvrant la porte à des jeunes, qui auraient peut-être été exclu-e-s si les critères habituels avaient été utilisés.

Par Nadia Lamamra & Barbara Duc
Catégories
L'adéquation entre les plans de formation et les besoins des entreprises 3/2021
Les plans de formation garantissent une formation étendue, mais occasionnent aussi des coûts

Les plans de formation décrivent les activités et les compétences opérationnelles auxquelles les entreprises doivent former leurs apprenti‑e‑s dans une profession déterminée. Ils garantissent ainsi qu’au terme de l’apprentissage, les titulaires du CFC possèderont l’ensemble des compétences opérationnelles requises, quelles que soient les caractéristiques de l’entreprise qui les a formés. Toutefois, les plans de formation, qui sont définis par profession d’apprentissage, ne correspondent pas à chaque entreprise formatrice ni à ses besoins de qualification dans la même mesure. Sur la base des données issues de l’étude coût/bénéfice, la présente étude examine les problèmes d’adéquation entre les plans de formation et les besoins des entreprises. Les analyses montrent que toutes les entreprises ne sont pas touchées par ces questions de la même manière, que le type de problèmes rencontrés dépend également de l’ancienneté du plan de formation et qu’enfin, les problèmes d’adéquation se traduisent par une augmentation des coûts de la formation pour les entreprises.

Par Manuel Aepli, Jürg Schweri & Andreas Kuhn