Catégories
News
Tous les documents pour la conférence en ligne « Didactique des domaines professionnels en Suisse » du 21 mai 2021

En collaboration avec l’IFFP, la SGAB a organisé la conférence en ligne « Didactique des domaines professionnels en Suisse ». Des présentations issues de la pratique et de l’université ainsi que des ateliers à choix individuel ont donné un aperçu de l’état actuel de la « Didactique des domaines professionnels en Suisse ».  

Catégories
La SRFP a décerné pour la première fois un prix pour la formation professionnelle News
Realto réunit les lieux d‘apprentissage

SRFP, le 27.11.2020. À travers la remise d’un prix de reconnaissance, la Société suisse pour la recherche appliquée en matière de formation professionnelle (SRFP) encourage le transfert de la recherche de qualité en matière de formation professionnelle vers la pratique. Le premier lauréat de ce prix est le projet Realto. Cet espace numérique est un point de rencontre entre l’école professionnelle et la pratique professionnelle. La remise du prix a eu lieu le 27 novembre 2020.

Nouvelles entrées de Transfert, Formation professionnelle dans la recherche et la pratique
Catégories
ÉTUDE TREE 1/2021
Comment les origines sociales déterminent le choix professionnel

En Suisse, la formation professionnelle initiale est très stratifiée. Des formations professionnelles aux exigences scolaires élevées, ouvrant un grand potentiel de formation et de carrière, font face à des apprentissages moins exigeants avec des perspectives plus limitées. Le présent article, s’appuyant sur les données de l’étude TREE (Transitions de l’école à l’emploi), montre entre autres que la sélection d’entrée dans la formation professionnelle initiale est caractérisée par une forte canalisation institutionnelle : elle est davantage déterminée par des paramètres d’origine sociale que par des aspects de prestations scolaires. Par ailleurs, même dans des conditions initiales scolaires et familiales comparables, l’accomplissement d’un apprentissage avec un nombre limité de leçons d’école des métiers a un impact défavorable sur les futures chances de formation et d’emploi des jeunes.

Par Thomas Meyer & Stefan Sacchi
Catégories
Le programme myidea.ch développe les compétences entrepreneuriales 1/2021
La pensée et l’action entrepreneuriales comme compétences d’avenir dans l’enseignement de la culture générale

Dans le monde du travail de demain, les tâches qui consistent simplement à « exécuter » vont disparaître. Il deviendra encore plus important d’agir avec un esprit d’initiative et de créativité, de savoir reconnaître les opportunités, de développer une réflexion critique et de résoudre différents types de problèmes. Ceci exige des compétences entrepreneuriales – des compétences qui ne sont toutefois guère promues de manière systématique dans les écoles professionnelles en Suisse à l’heure actuelle. Une nouvelle initiative entend changer cela : la pensée et l’action entrepreneuriales doivent devenir parties intégrantes de l’enseignement de la culture générale (ECG). Le programme d’enseignement et d’apprentissage myidea.ch, dont le projet pilote a été accompli avec succès, offre aux apprenant-e-s la possibilité d’acquérir et de développer des compétences entrepreneuriales. Les enseignant-e-s volontaires qui ont travaillé avec succès avec « myidea » sont désormais formé-e-s au rôle de transmetteur-rice afin de former à leur tour d’autres enseignant-e-s. La Conférence suisse des offices de formation professionnelle (CSFP) a recommandé en 2020 la mise en œuvre de ce programme. Le projet relève de la responsabilité de la Conférence suisse des directrices et directeurs d’écoles professionnelles (CSD).

Par Susan Müller, Eveline Gutzwiller-Helfenfinger, Manfred Pfiffner & Aline Scherz
Catégories
Parcours et univers d’adolescents «vulnérables» en formation professionnelle 1/2021
Tout sauf dans la norme

Lorsqu’il s’agit de choisir un métier, certains adolescents adoptent un comportement qui va à l’encontre de la raison. Soit ils restent passifs, soit ils aspirent à des métiers dont ils remplissent à peine les exigences. Ardi, Bruno et Blerim en sont quelques exemples. Ces trois jeunes font partie des 36 adolescents qui ont partagé des informations sur leur vie et leurs actions dans cette étude de cas. Des adolescents qui sont considérés comme vulnérables en raison de facteurs socio-démographiques et structurels. L’étude révèle néanmoins que leur comportement est tout à fait sensé: en refusant de se conformer, ils retrouvent le sentiment d’être maîtres de leur destinée malgré des pronostics défavorables. Les conseillers ou les responsables pédagogiques se voient ainsi confrontés à la tâche difficile de devoir sanctionner tout comportement inadéquat tout en travaillant main dans la main avec ces adolescents, et non contre eux.

Par Luca Preite
Catégories
Évaluation du projet « NON-STOP – entrée directe dans la formation professionnelle » pour les jeunes d’origine immigrée se trouvant en difficulté scolaire 1/2021
Entrée en apprentissage sans détours

Environ 14 % des jeunes suisses se retrouvent, après le secondaire II, dans une solution transitoire ou intermédiaire. Pour les jeunes d’origine immigrée en difficulté scolaire, c’est deux fois plus souvent le cas (21 %) que pour les jeunes suisses-ses. Ils-elles n’optent pas toujours pour une telle solution de raccordement de leur plein gré ; et 3 à 6 % des jeunes en question ne parviennent pas à accéder par la suite à une formation certifiante. Dans le cadre du projet NON-STOP, 254 jeunes ont été soutenu-e-s individuellement durant quatre ans pendant la recherche d’une place d’apprentissage et la première phase de leur formation professionnelle initiale. De l’avis des personnes interrogées, ces mesures d’intégration professionnelle sont à recommander : elles sont efficaces et peu coûteuses en comparaison avec les autres offres transitoires (APP, SEMO). Il a pu être démontré que le projet favorise l’entrée directe dans un métier pour les jeunes d’origine immigrée en difficulté scolaire aux niveaux B et C. Le projet apporte une contribution essentielle à l’augmentation des certifications professionnelles des jeunes d’origine immigrée et soutient ainsi l’aspiration à la formation que préconise, de manière centrale, la CDIP.

Par Silvia Pool Maag & Reto Jäger
Catégories
Etude sur le choix de la profession 1/2021
Les femmes et les hommes ont des intérêts différents

Les choix professionnels des jeunes en Suisse continuent de différer considérablement selon le sexe. Une explication évidente, qui n’a jusqu’à présent guère retenu l’attention dans le débat public, est la différence d’intérêts professionnels entre les femmes et les hommes. En fait, il existe une corrélation étonnamment forte entre le profil professionnel d’un métier et la proportion de jeunes femmes et de jeunes hommes dans la profession correspondante. Cela – ainsi que d’autres conclusions – suggère que les normes et stéréotypes sociétaux ne sont pas la seule cause des différences observées dans les choix professionnels ; les jeunes suivent également leurs propres intérêts, inclinations et capacités lorsqu’elles/ils choisissent une profession. De ce fait, il est probable que les femmes et les hommes continueront à choisir des professions différentes à l’avenir.

Par Stefan C. Wolter & Andreas Kuhn